«

»

Bilan 2020 des échouages en Polynésie française

2020, une année calme peu marquée par les échouages en Polynésie française.

En effet, 3 échouages ont été signalés au Réseau Local d’Echouage :
– 2 cétacés (un couple maman/nouveau-né de dauphin à bec),
– 1 pinnipède (jeune otarie à fourrure).
Le taux d’intervention est donc de 100 %. Tous les échouages ont été pris en charge par le référent correspondant à son secteur géographique.

Retrouvez plus de détails ici sur l’échouage de l’otarie à Tubuai (Archipel des Australes)

La mise en place et le suivi du Réseau Local d’Echouage dans les îles de la Polynésie montre l’efficacité des interventions et la rapidité de la mise en place de boucle d’intervention. C’est pourquoi en 2019, la Direction de l’environnement a demandé à Mata Tohora de former 15 nouveaux référents dans de nouvelles iles des 5 archipels. Plus d’informations ici.
40 référents formés au total répartis dans tous les archipels de la Polynésie française constituent ce réseau d’interventions d’urgence sur les cétacés et les tortues.

Pour retrouver plus d’informations sur le Réseau Local d’Echouage, cliquez ici.

Retrouvez toutes les réponses sur les échouages 
en Polynésie française dans ce guide pratique
édité par Mata Tohora 

pour la Direction de l’environnement de la Polynésie française.