«

»

Evolution du comportement des Dauphins à long bec (Stenella longirostris) de Tahiti

Sous la direction scientifique de :

Protection et Gestion des Ecosystèmes Marins (PROGEM)

BP : 42860 Fare Tony

98713 Papeete

TAHITI

En collaboration avec :

     Direction de l’Environnement                                              Université de La Rochelle

    Gouvernement de la Polynésie française              et               Département de Biologie

    Papeete                                                                                    La Rochelle

    TAHITI

Logo labo La RochelleLogo Progemlogo PF sans fondexe logo UnivLR quadri

Mots clefs :

Stenella longirostris, évolution, résidence, facteurs environnementaux, Tahiti.

Résumé :

Parmi les 16 espèces de mammifères marins de l’archipel de la Société (Polynésie française), les dauphins long bec (Stenella longirostris) est la plus fréquente. Ces dauphins se nourrissent surtout la nuit de poissons et de céphalopodes mésopélagiques, ainsi que de crustacés. Ces cétacés résident dans de nombreuses baies de Polynésie française en suivant une fréquence nycthémérale très précise.

L’étude porte sur les individus sédentaires de la baie de la Pointe des Pêcheurs. Une étude réalisée par A. Gannier en 2005 nous renseigne sur le comportement des individus de cette baie. Quant est il aujourd’hui ? Le développement urbain des cotes et des montagnes, l’augmentation du whale watching et des différentes pressions naturelles et anthropiques ont ils modifié ce comportement ? Peut-on mettre en évidence des facteurs perturbateurs ? Cet habitat sensible est il vulnérable ?

L’objectif principal est d’évaluer l’évolution de la résidence des dauphins long bec et de déterminer les variables temporelles et environnementales qui influent sur leur comportement selon un protocole précis, à terre ou/et dans la baie.

La méthode utilisée est identique à celle de l’étude des dauphins long bec de Moorea afin de pouvoir comparer les résultats. Ainsi, l’observation de la position et du déplacement des dauphins et de l’organisation du groupe est réalisée à partir d’un site à terre à proximité du milieu de la baie ou sur l’eau. Différentes variables environnementales sont relevées et classées selon une échelle précise. L’influence de l’homme sur la résidence dauphin, est également évaluée avec différents paramètres comme le nombre de bateaux, les réactions aux bateaux, etc.

Des enquêtes auprès des professionnels de la mer apportent également des éléments sur la répartition en mer des dauphins.

Les résultats attendus permettront de mieux comprendre l’importance des contraintes exercées par les usages ou les activités marines sur la résidence des dauphins long bec afin d’apporter des éléments en vue d’une gestion adaptée dans l’avenir.