«

»

Les dernières baleines sont parties de la Polynésie….

Des observations tardives à Rurutu et à Bora Bora…

Comme chaque année, les baleines à bosse parcourent environ 6000 – 7000 km pour rejoindre nos eaux de juin à novembre…. voire décembre.

En effet, cette année, Jean François Ferrand, notre référent de Bora Bora nous signale la présence d’une baleine à bosse qui sautait le 16 décembre derrière la barrière récifale.

Tevai Malinowski, notre référent des Australes, nous indique le départ de la dernière baleine à bosse observée, le 18 décembre 2016. Selon ses observations, cette baleine a mis bas tardivement (fin octobre) et est restée 3 semaines près des côtes de Rurutu avant de repartir au large avec son baleineau.

En effet, même si ce sont tous les individus (adultes, jeunes et juvéniles) qui suivent la migration pour venir en Polynésie, certaines baleines mettent au monde leur baleineau et d’autres se reproduisent.

Elles ne se nourrissent pas dans les eaux tropicales et peuvent perdre jusqu’à 1/3 de leur poids (environ 10 tonnes). Elles repartent donc en Antarctique pour se nourrir et refaire le stock de graisse…

Leur principale nourriture est le krill, petite crevette très riche en protéines et très sollicitée par l’Homme pour diverses commercialisations.  Pour en savoir plus sur cette ressource, lire ici.

 

Cette année, des cachalots ont été observés près de la cote ouest de Moorea (Ile du Vent, archipel de la Société).

Contrairement aux baleines à bosse, chez les cachalots, les femelles et les jeunes vivent toute l’année dans les eaux tropicales et subtropicales. Les mâles adultes sont solitaires et migrent de novembre à juin (été austral) dans les eaux polaires.

Plus d’informations sur le cachalot en cliquant ici.

 

© Oceans of Freedom. Voir page Facebook pour article complet.