«

»

MATA TOHORA Programme de sensibilisation « C’est Assez! » : BILAN 2017

 

Les baleines sont sur le chemin du retour en Antarctique… 

et pour nous c’est l’heure du bilan et du traitement des données…

Créé en 2002, le Sanctuaire des Mammifères Marins de Polynésie française est un des plus grands au monde avec une surface océanique de 5 millions de kilomètres carrés. À l’heure actuelle, une vingtaine d’espèces de baleines et de dauphins ont été recensées en Polynésie française ce qui caractérise une diversité biologique élevée. Ce pays accueille de nombreuses baleines à bosse chaque année qui viennent mettre bas et se reproduire. Les habitants et les touristes sont de plus en plus nombreux à aller les observer en mer. Les dauphins et les globicéphales des eaux de la Polynésie sont aussi sujets à cette observation, c’est pourquoi cette étude prend en compte l’ensemble des mammifères marins.

Dans ce contexte d’une activité grandissante, il est apparu essentiel de réagir en agissant au cœur du problème pour permettre un développement durable dans le but de préserver l’ensemble de ces mammifères marins.

Le programme « C’est Assez! » est donc né, il y a 6 ans… « C’est Assez ! » est un programme d’étude et de sensibilisation sur le thème des mammifères marins.  Le succès des campagnes « C’est Assez ! » des années précédentes à motiver à le renouveler. 

Plus d’informations, sur le programme « C’est Assez », en lisant ici.

Synthèse du bilan 2017 

Depuis la création du Programme, en 2012, ce sont donc 2149 personnes qui ont été approchées en bateau afin de leur expliquer les règles d’observation des mammifères marins et de vérifier l’application de la réglementation.

Le point fort de ce programme est que le public sensibilisé est donc directement concerné par l’approche des dauphins et des baleines.

En 2017, nous constatons, pour l’île de Tahiti et Moorea, une amélioration du comportement des whale-watchers par rapport aux années précédentes, respectant non seulement les règles d’approche mais surtout les mammifères marins. Néanmoins, une faible minorité de plaisanciers et de professionnels restent hermétiques à la sensibilisation, comme en 2016.

Bora Bora, nos référents ont mené cette campagne sans répis lorsque les baleines sont entrées dans la passe, à plusieurs reprises. Nous avons constaté une belle évolution du comportement humain et un respect au fil des semaines… malgré un début bien difficile pour les baleines (et fatigant pour nos référents) !

Huahine, nos référents ont noté une nouvelle fois, l’entrée répétitive des baleines dans le lagon et dans les baies, parfois très près des côtes, avec une perturbation devenue significative. C’est pourquoi, le programme « C’est Assez ! » est sollicité aussi à Huahine.

Aux Australes, sans grande surprise, notre référent nous indique que les baleines se sont une nouvelle fois retrouvées au calme, près des côtes.

Aux Tuamotu- Gambier et aux Marquises, nos observateurs n’ont noté aucune perturbation humaine. En revanche, des échouages ont été signalés.

EN BREF, à TAHITI, MOOREA et BORA BORA

capture-decran-2016-11-28-a-12-14-43

Ci-dessous, le tableau du nombre de bateaux, jets ski et personnes sensibilisées à TAHITI, MOOREA et BORA BORA

par MATA TOHORA, directement sur l’eau,

à l’approche des baleines et des dauphins, pour la période de juillet à mi-novembre.

 

Des échouages ont été répertoriés dans les différents archipels et font l’objet d’un programme à part que vous pourrez retrouver dans la rubrique « échouage ».

 

Un Grand Bravo à toute l’équipe de passionnés ! 

DCIM100GOPRO